Archives de l’auteur CGT MEL

ParCGT MEL

Travailler plus pour gagner moins à la retraite !

Travailler plus pour gagner moins à la retraite !

 

Tout est bon pour le président de la République et son gouvernement pour embrouiller les salariés sur le projet de réforme des retraites présenté par Jean-Paul Delevoye cet été.

 

Voilà qu’Emmanuel Macron reparle de durée de cotisation pour pouvoir partir en retraite, pensant berner les Français. Ceux-ci ont bien compris que le régime universel à points a pour but de les faire travailler plus longtemps avec des droits à la retraite plus faibles.

Annoncer un allongement de la durée des cotisations, au-delà même des 43 ans préconisés dans le système actuel ou bien recourir à un âge pivot avec une décote avant 64 ans revient au même…

En vérité, compte tenu de l’entrée de plus en plus tardive dans un emploi stable (27 ans en moyenne aujourd’hui), les annonces de Macron reviennent à repousser l’âge légal  de départ à la retraite bien au-delà de 64 ans.

 

Pour la CGT, ce projet ne peut constituer une base de négociation.

La réforme Delevoye/Macron ne ferait que des perdants : femmes, jeunes, salariés du privé comme agents publics, y compris les retraités actuels qui verraient la valeur du point fondre au soleil…
À l’ouverture de l’université d’été du Medef, le président de la République veut-il donner des gages au patronat qui ne veut plus payer de cotisations et reculer encore et toujours l’âge de la retraite ?

À l’inverse, la CGT porte des propositions de progrès social avec comme condition préalable l’augmentation du financement consacré à la retraite puisque le nombre de retraités va fortement augmenter d’ici les prochaines années.

Les richesses ne manquent pas alors que la France est championne du monde du versement des dividendes.
La CGT exige l’ouverture de négociations :

  • pour  améliorer les salaires, particulièrement en appliquant l’égalité salariale entre les femmes et les hommes ce qui fera rentrer de nouvelles recettes pour nos retraites (plus de 6,5 milliards d’euros pour la dernière mesure) ;
  • sur les conditions et la réalité du travail, notamment sur les questions de pénibilité au travail comme le réclament depuis des mois, par exemple, les personnels soignants très mobilisés.

 

La CGT appelle tous les salariés, retraités et privés d’emploi à se mobiliser dès le 24 septembre pour obliger le gouvernement à renoncer à son projet de réforme et gagner une retraite à 60 ans sans décote et avec un minimum de pension à 1200 euros nets.

 

 

ParCGT MEL

CGT INFOS de l’été 2019

CGT INFOS 

SPECIAL ÉTÉ 2019

 

 

Un numéro à marquer d’une pierre bleue, n’est ce Spa ?

ParCGT MEL

RIFSEEP : pas de declassement !

 

RIFSEEP :
LA MEL DECLASSE SES AGENTS
DEFENDEZ-VOUS !

 

 

 

 

Ce mercredi 26 juin 2019, l’administration a rendu compte aux organisations syndicales des résultats de l’analyse confiée à un prestataire privé concernant les problèmes de classification liés au RIFSEEP.

 

Sur 670 rapports circonstanciés analysés, la très grande majorité a été balayée d’un revers de main par le prestataire qui avoue n’avoir rencontré que 2 agents. Encore plus fort : l’administration a monté des groupes de travail pour analyser et déclassifier certains agents en parallèle de la mission confiée au prestataire.

 

Des tentatives de déclassifications ont commencé ce 25 juin en CAP mensuelle, c’est-à-dire la veille de la restitution par le cabinet !

Vos élus en CAP ont refusé de siéger pour empêcher ces premiers déclassements. C’est une véritable mascarade, une provocation ! C’est une baisse de rémunération qu’on vous impose unilatéralement !

Les propositions de révisions favorables des encadrants sont bafouées !

 

Chaque agent de la Mel est concerné ! Les CAP mensuelles à venir feront l’objet d’autres reclassifications ! La votre peut-être ?

La CAP est programmée à nouveau ce jeudi 4 juillet à 10h00.

 

 

La CGT a déposé un préavis de gréve pour le vendredi 5 juillet.

La CGT vous appelle à un débrayage d’une heure de 11h à 12h et à un rassemblement sur le parvis de la MEL.

Venez défendre vos classifications et exiger des garanties collectives !

 

 

Votre présence en masse devant les portes de cette CAP permettra de peser contre une administration partisane quant aux métiers réellement exercés et qui met les agents en concurrence.

La CGT a déposé un préavis de grève pour le vendredi 5 juillet afin d’amplifier la lutte si nos revendications n’étaient pas entièrement satisfaites.

Venez en masse revendiquer :

  • l’arrêt des déclassifications en CAP mensuelle.

  • Une réelle impartialité du prestataire qui aurait dû rencontrer les agents et consulter leurs EPA 2016- 2017 et 2018 avant de se prononcer sur les rapports circonstanciés.

Chacun de vous pourrait être déclassé !