Archives de l’auteur CGT MEL

ParCGT MEL

1336, des thés et infusions délicieux et solidaires à découvrir sans tarder !

1336, des thés et infusions délicieux et solidaires à découvrir sans tarder !

 

 

Les thés & infusions de nos camarades de 1336 peuvent être une idée de cadeau de Noël original & militant.

A Gémenos près de Marseille, après 1336 jours de lutte acharnée mené par le syndicat CGT, les salarié.es ont pris les commandes de leur usine de thé et d’infusion que LIPTON UNILEVER voulait fermer. Aujourd’hui en Société Coopérative Ouvrière Provençale des Thés & Infusions SCOP-TI, les « 1336 » ont relancé une production 100% arômes naturels et développé une gamme bio revitalisant les filières locales notamment le fameux tilleul des Baronnies.

Une Coopérative en sursis la solidarité syndicale doit être mise en œuvre.

L’usine produit actuellement autour de 300 tonnes de thés et d’infusions par an.

Le point d’équilibre économique se situe à 400 tonnes, l’objectif est donc d’améliorer les ventes de 20%. C’est un sacré défi mais ce n’est pas insurmontable.

Pour les commandes individuelles par internet (paiement sécurisé par CB) :

www.boutique.fraliberthe.fr

 

 

Ils seront présents à l’expo-vente des 29 et 30 novembre 2018 salon des réceptions, stand CGT

 

Daniel Duthilleul

ParCGT MEL

Halte à la souffrance au travail, halte à la répression syndicale à la MEL !

Communiqué de presse

 

Halte à la souffrance au travail, halte à la répression syndicale à la MEL !

 

 

La CGT MEL tient à alerter la presse, les agents, les élus et les citoyens de la Métropole Européenne de Lille sur des faits inquiétants de souffrance au travail et de répression syndicale.

En effet, notre Etablissement public se voit appliquer, depuis 2014, des méthodes dignes du « management par la terreur » : réorganisations brutales et devenues permanentes, pressions sur les équipes, sanctions systématiques et arbitraires, ….

Ces méthodes managériales importées du privé ne sont pas sans effet sur la santé et les conditions de travail des salariés. En effet, plusieurs tentatives de suicide et un suicide (celui du secrétaire général de la CGT MEL, Stéphane Dumez) ont été enregistrés à la MEL depuis 2015. En outre, le bilan social 2017 fait état d’une augmentation de +25% des arrêts maladies, et longue maladie.

 

 

Dans le cas spécifique de Stéphane Dumez, une délégation d’enquête a été menée par un cabinet indépendant. Cette délégation d’enquête a mis en évidence de graves dysfonctionnements dans la prise en charge de sa situation par l’administration de la MEL. Cela a conduit la MEL à reconnaître le suicide de Stéphane DUMEZ en tant qu’accident de service.

Toutefois, l’administration de la MEL fait obstacle (en toute illégalité) à la communication, aux membres du CHSCT et à la famille de la victime, du rapport de la délégation d’enquête.

Pourquoi un tel manque de transparence ? Faudra – t – il que la CGT MEL porte plainte pour entrave,  pour faire valoir notre droit à avoir communication de ces documents ?

 

 

Par ailleurs, nous assistons, depuis plusieurs mois, à une véritable campagne d’intimidation visant plusieurs élus de la CGT : repositionnements brutaux, sanctions disciplinaires, atteintes à l’exercice du droit syndical, …

C’est parce que la CGT MEL propose une alternative au « management par la terreur », qu’elle est attaquée.

Ce durcissement de l’administration métropolitaine en direction de nos camarades est inadmissible, et particulièrement à l’approche des élections professionnelles du 6 décembre prochain. Il s’agit d’une véritable tentative de déstabilisation du syndicat.

L’ensemble de la CGT sera vigilante et répondra coup par coup chaque fois qu’un de ses membres sera attaqué.

Sur la situation spécifique de Stéphane Dumez, la CGT MEL sera amenée à communiquer, avec la famille, par voie de tract et de conférence de presse, le 11 décembre 2018, soit un an après son décès tragique.

 

Pour la CGT MEL,

Frédéric PARISOT

Secrétaire général

 

ParCGT MEL

Un congrès émouvant, combatif et constructif !

Un congrès émouvant, combatif et constructif !

 

 

 

Discours de clôture de Frédéric Parisot, nouveau Secrétaire Général de la CGT-Mel :

 

Chère camarade, cher camarade,

Le 9 novembre dernier, à l’occasion du 18ème Congrès de la CGT Mel, j’ai été élu Secrétaire Général.

Je remercie l’ensemble des Camarades de la confiance qu’ils m’accordent !

 

Ce Congrès s’est tenu dans un contexte particulier, presque une année après la disparition tragique de Stéphane Dumez. Il ne sera jamais question pour moi de « remplacer » Stéphane, mais bien de continuer avec vous à faire que notre organisation progresse encore.

 

A travers les échanges et débats dans une salle du Conseil très bien remplie, nous avons montré le visage d’une CGT sérieuse, bien en place, et prête à aborder sereinement les élections du 6 décembre.

Mais surtout, les nombreux hommages et la présence de la famille de Stéphane, de Baptiste Talbot (secrétaire fédéral) et de l’ensemble des structures de la CGT ont rappelé la fraternité et l’humanité qui régissent nos règles de vie.

Je te prie de trouver en pièce jointe le discours de clôture du 18è Congrès. Je te remercie pour ton implication  présente et future au sein de notre CGT.

A la veille des élections professionnelles, je compte sur toi pour voter et faire voter pour les listes CGT.

Fraternellement,

Vive la CGT !

 

 

Liste des élus à la commission exécutive :