Archives de catégorie Vie de la MEL

ParCGT MEL

Declaration de la CGT-MEL suite aux articles de Médiacités

 

 

La CGT, première organisation syndicale de la Métropole Européenne de Lille, a été interpellée par différents médias concernant des « affaires » relatées dans Médiacités concernant le Président Damien Castelain.

La CGT a pris connaissance des articles au même titre que l’ensemble des agents de la MEL. Comme tous les agents et les habitants de la MEL, la CGT attend bien entendu avec impatience les explications qui pourront être données sur ces allégations. Dans l’attente, notre organisation syndicale ne souhaite pas faire de commentaires à ce stade.

 

 

Nous rappelons que notre organisation est avant tout engagée dans le champ de la défense du service public et des agents qui le mettent en œuvre.

A ce titre, nous souhaitons profiter du l’intérêt médiatique qui est porté sur la MEL pour dénoncer  vigoureusement la dégradation sans précédent des conditions de travail à la MEL. Derrière les fastes d’une communication de grande envergure et parfois douteuse,  visant à donner de notre établissement l’image idéale d’une collectivité moderne et dynamique, la réalité est toute autre pour les agents qui y travaillent :

Réorganisations permanentes, suppressions de missions, de postes, mobilités forcées et mise en concurrence des agents qui doivent repostuler en interne, pressions sur les représentants syndicaux…

Pour ce faire, la Direction générale impose un management par la terreur, et exige des encadrants la plus grande disponibilité, docilité et servilité.

Le 15 juin dernier, le Conseil de Métropole votait la révision du régime indemnitaire (rémunérations) répondant en partie à l’objectif politique d’accroître l’attractivité de la MEL sur le marché de l’emploi public. Loin d’être équitable, ce nouveau système de récompense individualisé, renforce encore l’asservissement pour les managers.

 

 

De plus, les catégories les moins valorisées par l’administration (catégories C et filière technique) sont les grands perdants de cette réforme, nombre d’entre eux ne touchant que des peccadilles, voire même verront leur salaire diminué en fin de carrière !

Par ailleurs, au-delà de ce climat délétère, notre organisation syndicale constate également un changement inquiétant de méthode et de gouvernance au sein de la MEL, puisque dans le champ des ressources humaines,  comme du dialogue social, l’exécutif politique a totalement abandonné ses responsabilités au profit d’une gestion purement technocratique.

Jamais depuis le début de son mandat le Président Castelain n’a rencontré les organisations syndicales. Jamais nos courriers n’ont reçu de réponse.

A la MEL, c’est la démocratie sociale qui est bafouée !

 

 

ParCGT MEL

RIFSEEP : la suite ! pas la fin…

RIFSEEP : la suite !

 

 

 

  • pour que vos fonctions soient réellement reconnues

  • pour une réelle revalorisation pour 100% des agents

 

Ce mercredi 30 mai, les organisations syndicales ont participé à la réunion de clôture des négociations concernant l’application du RIFSEEP à la MEL (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel). Les revendications et les questions portées par les Autonomes, la FSU et la CGT-Mel ont servi de fil conducteur à cette réunion.

Les mobilisations successives des agents de la Mel ont permis des avancées qui n’étaient pas gagnées par avance(sur l’enveloppe globale et ensuite sur la prise en compte de certaines fonctions non reconnues en début de négociation).

 

Des visées légitimes persistent :

  • Nos organisations syndicales ont eu de nombreux témoignages d’agents déclassés pour lesquels l’administration ne reconnait pas le metier
  • Nos organisations ont entendu l’inquiétude des grades techniques qui ont vu leur part prime grade diminuer(et se figer) sans tenir compte de leur ancienneté, voir même de leur fonction.
  • Nos organisations ont eu de nombreux témoignages d’agents perdant des primes(dites indues par l’administration) malgré leur investissement réel dans les services.
  • Nos organisations syndicales rappellent au Président Castelain que sa promesse de revalorisation des primes faites en 2015(et réitérée lors de ses voeux 2018) doit être tenue pour 100% des agents.

Quid de l’accueil effectué sans prime d’accueil ? Quid des classements différents selon les U.T ? Quid des productions graphiques effectuées sans prime de dessinateur ? Quid de l’insalubrité ? Quid des risques liés aux métiers ? Quid de l’encadrement sans rémunération réelle chez les techniques ? Ces « quid » sont non-exhaustifs tant la liste est longue !

Le conseil Métropolitain de ce jour n’est pas la fin de vos revendications !

 

 

ParCGT MEL

RIFSEEP : Encadrants de la MEL, réagissez !

RIFSEEP :

Encadrants de la MEL, réagissez !

 

 

Encadrants, ce 28 mai 2018 vous êtes convoqués par l’administration à un séminaire sur « l’application du RIFSEEP à la Mel ».

Beaucoup d’entre vous ont eu la surprise de voir des agents de vos équipes déclassés par l’Administration remettant en cause les propositions que vous aviez initialement formalisées.

Il vous a été demandé d’annoncer ces déclassements aux agents concernés, comme vous aviez déjà dû le faire pour la suppression des primes « indues ». 

Nous le savons, beaucoup d’entre vous ont défendu directement ou indirectement leurs agents dans les récentes mobilisations, malgré les pressions que vous avez parfois subies.

 

Ce séminaire consacré à l’application du RIFSEEP à la Mel est l’occasion pour vous d’exprimer en masse votre désaccord sur la méthode déployée à la MEL, et le manque de reconnaissance des métiers et fonctions des agents ».

On vous demande aujourd’hui d’être les vecteurs de ce processus, mais vous en serez aussi les victimes demain ! 

Comment atteindrez-vous vos propres objectifs avec des collègues déclassés en nombre et démobilisés ? Comment se passera votre propre EPA ? Comment maintenir une cohésion d’équipe sans l’équité du traitement ? 

Ce 28 mai en séminaire : prenez la parole et faites-vous respecter !

Ramenez l’administration à la raison !