cnracl

Archives de catégorie Vie de la MEL

ParCGT MEL

Collectif Femmes CGT – MEL : Concours de brèves et de nouvelles

      Collectif Femmes CGT – MEL

Concours de brèves et de nouvelles : à vos stylos, plumes, claviers … !

 

Thème 2021/2022 : « Le détail qui pousse à être féministe »

Anecdotes personnelles, d’actualités, imaginées … historiques, contemporaines ou futuristes … Elles poussent quelqu’un ou un groupe à se lancer dans le féminisme. A vous de nous écrire dans une brève ou une nouvelle, le déclic, le détail qui conduit à se questionner sur la condition féminine voire à lancer des actions.

 

Comment participer

Toute personne peut participer, actif.ve ou retraité.e.

 

  • Vous voulez vous lancer dans l’écriture : c’est l’occasion de vous exprimer au choix dans l’un des formats suivants :

La brève

La nouvelle
Longueur de texte : 1 000 signes maximum, espaces compris Longueur du texte: entre 7 300 et 7 500 signes, espaces compris

Modalités d’envoi: exclusivement par mail à mlotte@lillemetropole.fr et au format word.

 

  • Vous aimez lire et vous souhaitez contribuer au jury : vous pouvez vous manifester auprès de mlotte@lillemetropole.fr et vous vous engagez à lire et noter l’ensemble des productions faites dans le cadre du concours dans les délais impartis (une grille de notation par brèves et nouvelles).

 

Modalités

Dans votre envoi vous avez la liberté de demander à ce que votre nouvelle reste sous signature anonyme ou sous pseudo. Dans ce cas, seul.e l’organisateur.trice du concours fera le lien avec votre identité.

La brève et la nouvelle plébiscitées par le jury seront publiées dans le numéro du cgt infos spécial 8 mars ainsi que sur notre site avec les gagnants de niveaux 2 et 3. Par ailleurs, tous les lauréat·e·s se verront gratifié·e·s d’ouvrages littéraires et BD sur le thème du féminisme.

 

Calendrier

Date limite d’envoi des nouvelles : vendredi 1er octobre minuit

Dates de lecture par le jury : entre le 2 novembre et le 14 janvier

Jury de sélection : 11 février – information des lauréats

Publication des résultats : 8 mars 2022

 


ParCGT MEL

Deliberation sur les 1607h, intervention du groupe Gauche Métropolitaine

 

Conseil Métropolitain du 28 juin 2021- délibération sur les 1607h

Intervention  du Groupe Gauche Métropolitaine – Sylviane DELACROIX

 

La CGT Mel remercie le groupe Gauche Métropolitaine pour le soutien apporté  à la lutte des agents  de la Mel contre le hold up de nos conquis sociaux.

 

Voici l’intervention prononcée par Sylviane Delacroix :

 

Monsieur le Président, Cher-e-s Collègues,

A peine sortis de ce dernier confinement, nous voici confrontés aux conséquences néfastes de la loi dite de transformation de la fonction publique, votée par la majorité présidentielle, contre l’avis de nombreux parlementaires qui ont dénoncé une volonté affichée d’affaiblir le service public et  une mise en cause des statuts au profit d’une flexibilité accrue et d’une mise en concurrence des agents. Ce soir, c’est un autre aspect de cette loi qui est l’objet de la délibération : celui de la durée du temps de travail avec le passage proposé aux 1607 heures des agents de la métropole.

Si  cette loi devait être appliquée, ce serait une remise en cause des acquis et des conquis sociaux : tout ce qui a été concédé, négocié, obtenu, parfois de haute lutte, dans ce domaine, serait effacé d’un trait de plume.

Cette loi  semble, en outre, ignorer le rapport  annuel de la Direction Générale des Collectivités Locales sur les conditions de travail notamment  celui de 2020 qui indique que  les agents de la fonction publique à temps complet déclarent une durée habituelle hebdomadaire de 39,4 heures par semaine.

 

Et puisque l’objectif poursuivi n’est autre que d’allonger la durée du temps de travail pour une rémunération inchangée,  il s’agit, clairement,  d’une diminution effective du salaire horaire ce que nous ne pouvons cautionner.

Nous entendons bien sûr les arguments selon lesquels la loi est la loi mais soyons sérieux !

Comment se laisser convaincre par un tel argument quand la loi SRU sur le taux de logements sociaux dans les communes, n’est pas respectée par nombre d’entre elles?

Comment se laisser convaincre quand nous voyons que la loi Besson sur les aires d’accueil des gens du voyage n’est pas davantage respectée ? Comment se laisser convaincre, enfin, quand aucune des lois sur l’égalité des droits et des chances pour les personnes en situation de handicap n’est appliquée, dans sa totalité ?

Enfin dernier élément qui fait que nous refusions d’envisager la déclinaison métropolitaine de cette loi : elle s’oppose, de toute évidence, au principe constitutionnel de libre administration des compétences et des ressources des collectivités.

Au regard de tous ces arguments, les élus de la gauche Métropolitaine voteront contre cette délibération et toutes celles qui en découlent :

A savoir la 21 CO 385 et les 386, 399, 400, 401, 402, 403, 404, 405.

 

 

ParCGT MEL

Titres-restaurant, ça devient urgent !

Titres-restaurant, ça devient urgent !

Lettre ouverte à Damien CASTELAIN

 

Monsieur le Président,

A nouveau, nous vous interpellons sur les conditions de restauration de nos collègues de la Métropole européenne de Lille.

Le 19 mars 2021, un début d’incendie s’est déclaré au 7ème étage du bâtiment Biotope, et a conduit la MEL à fermer l’accès au restaurant du siège. A l’heure où nous vous écrivons, le restaurant n’est toujours pas fonctionnel et la date de sa remise en service n’a toujours pas été communiquée. Si des solutions de restauration alternatives ont été rapidement mise en place par vos services, vous conviendrez qu’elles ne sauraient perdurer dans le temps, à plus forte raison quand l’ensemble de nos collègues seront amené.es à travailler à Biotope dans les semaines qui viennent.

Concernant les sites extérieurs, des solutions et pistes de restauration ont été remises le 12 février 2020 par le cabinet nantais Partners, mandaté par la MEL dans le cadre d’une Assistance à maîtrise d’ouvrage. Après plusieurs relances, ces solutions ont été transmises aux organisations syndicales par l’employeur le 23 mai 2021 (!!!) et suscitent de notre part de nombreuses interrogations. Certains sites ne sont pas concernés par le dispositif proposé, et le prix de revient unitaire de certaines solutions émises par le prestataire se révèle être beaucoup plus élevé que le coût d’un repas pris par un agent au restaurant administratif.

 

Dans ce contexte, beaucoup de collègues nous ont interpellés ces dernières semaines. Beaucoup d’entre eux nous ont également déclarés vouloir disposer de solutions de restauration réellement adaptées à leurs besoins, comme les titres-restaurant

Sur ce point, nous ne pouvons que donner raison à nos collègues et saluer leur bon sens. Le 30 janvier 2020, à l’occasion de l’emménagement de la MEL dans son nouveau siège, nous vous avions, en effet, remis un cahier de revendications dans lequel nous mettions en avant le bien-fondé d’un tel dispositif pour notre établissement. La question des titres-restaurant est plus que jamais d’actualité au regard des récents éléments d’information que nous venons de vous exposer.

De fait, nous vous demandons de bien vouloir nous faire connaître votre position concernant ce dispositif, par ailleurs déjà mis en place, avec succès, dans de nombreuses autres collectivités et établissements du territoire lillois (Conseil départemental du Nord, CARSAT Hauts-de-France…)

Dans l’attente d’un retour de votre part, je vous prie de recevoir, Monsieur le président, mes cordiales salutations.

 

Pour la CGT MEL,

Le Secrétaire général, Frédéric PARISOT