cnracl

Archives de catégorie Retraité-e-s

ParCGT MEL

Annulation du banquet des retraité.es

Annulation du banquet des retraité.es

mise à disposition de bons d’achat à titre gracieux

 

Monsieur le Vice-Président,

 

Pour la deuxième année consécutive, la MEL a pris la décision d’annuler son traditionnel banquet des retraités.

Vous argumentez cette décision en vous repliant derrière l’avis des médecins du centre médico-social, ce que je nous ne remettons pas en cause.

Cependant nous sommes fondés à penser que les économies réalisées par la MEL par ces deux annulations doivent revenir aux retraités.

 

 

Je ne vous ferais que très rapidement un état des lieux de la situation des retraités dans notre pays. Les  pensions sont de plus en plus réduites et l’inflation ne cesse de galoper, particulièrement en ce moment où les prix de l’énergie ne cessent de monter.

Un certain nombre de retraités sont, aujourd’hui, obligés de faire appel à la solidarité intergénérationnelle pour vivre, ou plus simplement pour être en mesure de survivre. Certains d’entre eux risquent de passer l’hiver qui s’approche dans d’extrêmes difficultés !

Nous vous demandons de bien vouloir mettre gracieusement à la disposition des retraités de la MEL des bon d’achats, et de les faire parvenir à chaque ayant droit au banquet.

 

 

Nous espérons que le Président Castelain et vous-même serez sensibles à notre demande légitime, et que la MEL fera ainsi preuve de soutien et de solidarité envers des agents aujourd’hui retraités qui ont, pour beaucoup d’entre eux, accompli toute leur carrière dans cette collectivité.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Monsieur le Vice-Président, d’agréer nos sincères salutations.

 

Yves ESTAGER Membre de la section retraité.es

Frédéric PARISOT Secrétaire Général

ParCGT MEL

Bien vivre sa retraite, une exigence !

Retraité-e-s : mobilisation le 1er octobre 2021 « Bien vivre sa retraite, une exigence ! »

 

 

Septembre, octobre, novembre, seront des mois clés pour les retraités. C’est à cette période que se voteront les budgets de la Sécurité sociale et de la loi des finances.
Alors, mobilisons-nous pour satisfaire nos revendications.

Augmentation des retraites, pensions de base et complémentaires
0,4% d’augmentation au 1erjanvier 2021 pour les retraites de base, 1% pour les complémentaires alors que les prix ont augmenté de1,6 %, le compte n’y est pas !
Ils nous ont spoliés 2 ans sur les pensions et retraites de base et 4,5 ans sur les complémentaires par les reports et le gel des revalorisations. La valse des étiquettes, mutuelles, alimentation, logement, énergie, transports, … tout augmente, sauf nos pensions.
Un rapport gouvernemental préconise d’augmenter la CSG en l’alignant sur celle des actifs, de réduire l’abattement de 10 % pour le calcul de l’impôt sur le revenu des retraités et de continuer à sous-revaloriser et/ou geler les pensions et retraites.

Oui nous voulons une retraite en bonne santé, une pension de haut niveau, aujourd’hui et pour les générations futures.

Ma retraite je l’ai gagnée, mon droit au bien vieillir,
je le revendique, mes revendications je les défends
.

Alors, pour bien vieillir depuis la naissance, toutes et tous dans la rue le 1er octobre avec les organisations CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, Ensemble & solidaires, FGR-FP, LSR.

Rendez vous, 14h30 : rassemblement place de la République à Lille

 

ParCGT MEL

La CGT première organisation aux élections CNRACL

La CGT première organisation aux élections CNRACL

 

 

 

Un signe fort de la volonté du maintien du statut de la Fonction Publique et de la CNRACL, régime spécifique de retraite pour la FPH et FPT, mais aussi l’affirmation du rejet du projet de la réforme des retraites de M. Macron.

En plaçant nettement la CGT première organisation aux élections CNRACL, les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, ainsi que les retraité.e.s ont exprimé clairement leur confiance dans la CGT !

La CGT confirme sa première place d’organisation syndicale chez les actif·ve·s et les retraité·e·s au Conseil d’Administration de la CNRACL (Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales), régime couvrant les risques « vieillesse » et « invalidité » des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, avec 28,76 % des voix chez les actif.ve.s (13 listes candidates) et 23,96 % des voix exprimées chez les retraité.e.s (12 listes candidates).

La CGT recueille 4 sièges sur 8 pour les représentant·e·s du personnel et des retraité·e·s au Conseil d’Administration de la CNRACL.

En plus d’un contexte sanitaire compliqué et des employeurs qui se sont très peu impliqués dans ce scrutin, on remarque que le système de vote par voie électronique et par correspondance n’a pas facilité la participation qui a considérablement chuté lors de ce scrutin. La CGT reste attachée au « vote à l’urne » dans les lieux de travail, et au dépouillement manuel. Conviction confortée au vu du déroulement de la dernière journée de dépouillement, qui a connu un tel problème « technique » qu’il a fallu recourir à une agrégation des résultats de manière quasi-manuelle… !

Ce vote CGT confirme la confiance envers les administratrices et administrateurs CGT et l’attachement des agents à un système de retraite par répartition à prestations définies. Il démontre également leur rejet de la réforme portée par le président Macron, rejet que la CGT incarne pleinement. En effet, avec une baisse de 8,3 % du produit intérieur brut (PIB) sur l’année 2020, au vu du contexte COVID-19, le projet Macron entraînerait de fait un effondrement du niveau des pensions des retraité.e.s.

Dans son système à point, l’objectif du projet de loi de Monsieur Macron est avant tout l’équilibre financier des régimes de retraite. Le niveau de pension y servirait de variable d’ajustement. Mécaniquement, ce système engendrerait de fait une diminution du niveau des pensions et un recul de l’âge de départ à la retraite.
La CGT remercie l’ensemble des agentes et agents qui ont réaffirmé leur confiance envers la CGT, ainsi que les syndicats CGT et leurs militants pour leur mobilisation.

FORTE DE SA PREMIÈRE PLACE, LA CGT CONTINUERA À DÉFENDRE LA CNRACL
ET LES INTÉRÊTS DES AFFILIÉ.E.S ET PENSIONNÉ.E.S.