20% de salaire en moins ! Ça vous tente ?

ParCGT MEL

20% de salaire en moins ! Ça vous tente ?

20% de salaire en moins !

Ça vous tente ?

 

 

Une réforme d’Etat portant un nom barbare (le RIFSEEP) vient d’être appliquée en mairie de Loos.

Certains agents ont perdu 20% de leur revenu mensuel soit 400 €

 

Cette réforme sera bientôt appliquée à la Mel.

 

La MEL travaille sur nos fiches de poste et sur nos métiers. Chacun d’entre nous a vu sa fiche analysée et transformée quant à son expertise ou ses fonctions. Les fiches de poste ont été revues pour l’application du « RIFSEEP » (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel).

Nos collègues de la mairie de Loos (qu’une délégation de la CGT-Mel est allée soutenir lors d’une manifestation devant leur Hôtel de ville) n’ont rien vu venir. Tout s’est fait dans le dos des syndicats. Nous ne sommes pas à l’abri de ce genre de méthode à la MEL.

Ceci n’est pas une fiction : c’est une réalité.

Mêmes méthodes, mêmes résultats

Ce tract a pour but de vous alerter !

Nos primes régimes indemnitaires, Nbi … sont en danger !

 

 

Une délibération mettant en application le « RIFSEEP » sera proposée en conseil très prochainement.

L’autorité territoriale reste muette sur le sujet. Cela pose question.

Il faut nous préparer à défendre et protéger nos salaires. 

Une réalité qui interpelle 

Le passage au « régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel » (RIFSEEP) doit s’appliquer dans toutes les communes. À Loos, la CGT estime que la mise en place s’est faite sans tenir compte de l’avis des agents.

Témoignages d’agents de la mairie de Loos

Ces témoignages sont tirés d’un article de la voix du nord du 8 septembre 2017

« Je n’ai jamais connu une telle ambiance. Il y a plein de collègues qui sont au Prozac » 

Participation aux manifestations d’un agent dépité : « Je vais avoir 30 € en plus par mois, mais on va retirer plusieurs centaines d’euros à mes collègues » 

Un collègue spolié : « J’ai reçu un courrier fin août pour me dire que désormais ma prime allait passer de 572 € à 129 €, soit 443 € en moins chaque mois, ce qui correspond à 20 % de mon salaire »

 

 

Récapitulons la réalité (rien que la réalité) :

Le RIFSEEP s’applique d’abords dans les petites collectivités. Il s’appliquera ensuite à la Mel.

On nous dira après coup que l’on ne peut avoir de régime indemnitaire indécent. On comparera nos régimes indemnitaires aux régimes indemnitaires atrophiés de nos collègues en mairie.

 

La méthode est connue :

On s’attaque au plus petit nombre pour éviter d’affronter le plus grand nombre.

Nous sommes des milliers. Ils sont des dizaines et des centaines.

Les soutenir serait le début d’un combat qui nous concerne.

Défendons nos collègues et nous nous défendrons nous-mêmes !

 

Le « RIFSEEP » s’appliquera sans concertation dans quelques mois à la Mel !

 

 

Nos revenus seront revus à la baisse ! Nos crédits en cours, les études de nos enfants, nos difficultés à finir le mois, tout cela est en jeu ! Nous perdrons des dizaines voire des centaines d’euros ! Comme les agents de la mairie de Loos !

Nous reviendrons vers vous pour vous écouter, pour vous informer et si cela s’avère nécessaire pour vous proposer des modes d’action.

Chacun d’entre vous compte quand il s’agit de défendre l’intérêt général.

 

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator