RIFSEEP : la suite ! pas la fin…

ParCGT MEL

RIFSEEP : la suite ! pas la fin…

RIFSEEP : la suite !

 

 

 

  • pour que vos fonctions soient réellement reconnues

  • pour une réelle revalorisation pour 100% des agents

 

Ce mercredi 30 mai, les organisations syndicales ont participé à la réunion de clôture des négociations concernant l’application du RIFSEEP à la MEL (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel). Les revendications et les questions portées par les Autonomes, la FSU et la CGT-Mel ont servi de fil conducteur à cette réunion.

Les mobilisations successives des agents de la Mel ont permis des avancées qui n’étaient pas gagnées par avance(sur l’enveloppe globale et ensuite sur la prise en compte de certaines fonctions non reconnues en début de négociation).

 

Des visées légitimes persistent :

  • Nos organisations syndicales ont eu de nombreux témoignages d’agents déclassés pour lesquels l’administration ne reconnait pas le metier
  • Nos organisations ont entendu l’inquiétude des grades techniques qui ont vu leur part prime grade diminuer(et se figer) sans tenir compte de leur ancienneté, voir même de leur fonction.
  • Nos organisations ont eu de nombreux témoignages d’agents perdant des primes(dites indues par l’administration) malgré leur investissement réel dans les services.
  • Nos organisations syndicales rappellent au Président Castelain que sa promesse de revalorisation des primes faites en 2015(et réitérée lors de ses voeux 2018) doit être tenue pour 100% des agents.

Quid de l’accueil effectué sans prime d’accueil ? Quid des classements différents selon les U.T ? Quid des productions graphiques effectuées sans prime de dessinateur ? Quid de l’insalubrité ? Quid des risques liés aux métiers ? Quid de l’encadrement sans rémunération réelle chez les techniques ? Ces « quid » sont non-exhaustifs tant la liste est longue !

Le conseil Métropolitain de ce jour n’est pas la fin de vos revendications !

 

 

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator