Archives de catégorie Actualité

ParCGT MEL

COMITE TECHNIQUE DU 9 FEVRIER 2018, DECLARATION DE LA CGT MEL

 

DECLARATION DE LA CGT MEL

SUITE AU COMITE TECHNIQUE DU 9 FEVRIER 2018

 

 

La CGT MEL a découvert sur SEZAM un « compte rendu«  du Comité Technique mentionnant un soit – disant soutien apporté par les organisations syndicales au DGS Bruno CASSETTE, suite à la parution de deux articles dans Médiacités.

La CGT MEL déplore la publication de ce compte rendu partial et contrevenant aux règles élémentaires de procédure.

En aucun cas, les organisations syndicales ont apporté un soutien au DGS, s’agissant des allégations rapportées par ce média.

En effet, il ne nous appartient pas de prendre position par rapport à ces allégations (en pour comme en contre), en l’absence de faits clairement établis.

C’est la raison pour laquelle la CGT MEL a interpellé le DGS sur la véracité des faits rendus compte dans ces articles.

 

Vous trouverez ci – dessous l’intégralité de la question posée par la CGT MEL :

« Depuis la parution d’un article de Médiacités, nous avons été saisis et sollicités à plusieurs reprises par des agents. 

Notre approche se veut constructive, raison pour laquelle nous n’avons pas souhaité répondre aux questions de Médiacités, dans la mesure où nous avons jugé qu’elles sortaient du cadre syndical. 

Cet article évoque des faits relatifs à la vie privée, sur lesquels nous n’avons aucun commentaire à apporter mais également des décisions, des faits qui interrogent le fonctionnement de la MEL 

Nous avons deux questions qui émanent des agents :  

Les allégations mentionnées dans l’article de Médiacités concernant le fonctionnement de la MEL sont – elles avérées ? 

Quelles sont les suites envisagées par la MEL ? « 

 

 A ce jour, nous n’avons obtenu aucune réponse à nos questions…

ParCGT MEL

Négociation RIFSEEP : Pour une VRAIE revalorisation du régime indemnitaire

 

Pour une VRAIE revalorisation du régime indemnitaire

 

 

 

Le Président de la MEL a annoncé, lors de la cérémonie des vœux, le lancement de négociations en vue de revaloriser le régime indemnitaire des agents. Cette annonce correspond à une forte attente des agents. En effet, les mesures d’austérité successives ont lourdement pesé sur le pouvoir d’achat des agents de la MEL (blocage du point d’indice, allongement des carrières,….). Ces négociations se sont engagées lors d’une première réunion, organisée le 25 janvier 2018. Une deuxième réunion OS / Administration est d’ores et déjà prévue le 15 février 2018.

 

La revalorisation du régime indemnitaire suppose de mettre en place le RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel).

Le RIFSEEP se décompose en deux primes :

  • L’Indemnité de Fonctions, de Sujétions et d’Expertise (IFSE), basée sur la nature des fonctions occupées par l’agent et son parcours professionnel. Sa mise en place implique de classer les fiches de postes (et les agents qui les occupent) dans des groupes de fonctions ouvrant droit à des primes plus ou moins importantes,

  • Le Complément Indemnitaire Annuel (CIA), prime facultative, attribuée en fonction de la manière de servir.

 

Ce que nous savons :

  • L’administration s’engage à ce que la revalorisation du régime indemnitaire concerne au moins 85% des agents et à ce qu’aucun agent ne perde en rémunération,

  • L’Administration compte profiter de la mise en place du RIFSEEP pour supprimer les « primes indues » dont bénéficieraient certains agents,

Ce que nous voulons :

  • Une revalorisation sensible du régime indemnitaire, permettant de compenser les pertes de pouvoir d’achat successives,

  • 100% des agents doivent bénéficier de la revalorisation de leur régime indemnitaire, prioritairement au travers de l’IFSE,

  • La mise en débat de la classification des postes, tant vis-à-vis des organisations syndicales que des agents concernés.

  • Une mise en place équitable du RIFSEEP, limitant les écarts entre régimes indemnitaires dans un rapport de 1 à 4 entre le régime indemnitaire le plus petit et le plus élevé,

  • La limitation de l’impact financier lié à la suppression des « primes indues ».

 

Nous souhaitons rendre compte des négociations et construire nos revendications avec les agents !

 

REUNION D’INFORMATION SUR LE RIFSEEP

 LUNDI 19 FEVRIER 2018 DE 12H30  A 13H30 

SALLE DU CONSEIL