Archives de catégorie Actualité

ParCGT MEL

Retour sur le CHSCT du jeudi 9 janvier 2020

L’écho CGT du CHSCT

Retour sur le CHSCT du jeudi 9 janvier 2020

 

Installation d’antennes-relais à l’UTLS et l’UTTA 

L’Administration a informé le CHSCT que des antennes-relais seraient mises en place par les opérateurs FREE et BOUYGUES, sur les sites de l’UTLS et l’UTTA, pour une couverture réseau en 3G et 4G.

La CGT s’est inquiétée de l’absence d’information dans le dossier sur les risques encourus par les agents.

L’Administration s’engage à communiquer prochainement sur ce point auprès de l’ensemble des collègues concernés sur les 2 sites.

BIOTOPE (1) – Point d’étape sur l’expertise SECAFI

Le cabinet SECAFI, mandaté par le CHSCT, a remis un rapport d’étonnement, dans lequel sont mises en avant les réserves suivantes :

– Manque de stockage
– Mobilier inadapté
– Dotation prises électriques insuffisante, absence de lampe de bureau
– Manque de place dû aux bureaux partagés
– Nuisances sonores – plus de 55 décibels constatés dans les « open spaces »
– Difficulté d’encadrement résultant des nouvelles répartitions spatiales des agents
– Crainte sur le « capitaine d’étage », comment sera t’il perçu ?

La CGT a mis en avant que les inquiétudes du cabinet SECAFI étaient les mêmes que les Organisations Syndicales dénoncent depuis presque 1 an. Nous aurions dû être écoutés dès nos premières inquiétudes !

La CGT rappelle la nécessité d’un moratoire dans le déménagement afin de pouvoir prendre en compte les préconisations du cabinet SECAFI et la possibilité d’amélioration avant l’installation des agents dans le nouveau siège.

BIOTOPE (2) – Projet de « charte de bonne conduite » (sic)

Le CHSCT regrette de ne pas avoir été consulté en amont sur ce document, car quelques interrogations en ressortent.

La signature d’une telle « charte » reviendrait à faire porter la responsabilité des conditions de travail par les agents, alors même que c’est à l’employeur de garantir des conditions de travail idoines. Rappelons que le Code du travail impose en effet une obligation de moyens et de résultats sur ce sujet !

En conséquence, l’Administration a proposé d’appeler ce document « mode d’emploi » et de ne pas le faire signer aux agents.

 

MISSION HANDICAP – Accueil des PMR

L’Administration prévoit la mise en place de formations spécifiques pour les personnels de l’accueil, afin d’accompagner au mieux les Personnes à Mobilités Réduites (PMR). La MEL échange actuellement avec la fédération Handisport pour permettre aux agents concernés par un handicap de pratiquer une activité sportive au sein de la MEL.

Notre camarade Sébastien POLVECHE a rappelé les dispositifs que le Comité d’action sociale a spécialement mis en place pour ces collègues dans l’offre de prestations sociales proposées par le CAS.

 

PLAN RPS – Point d’étape sur le plan de prévention

Le CHSCT a profité de ce point pour alerter l’Administration sur les nombreuses réorganisations des services, notamment celle de la direction du Foncier, qui se traduit par un mal-être généralisé chez les agents. La CGT avait déjà interpellé la MEL sur cette situation urgente lors du Comité technique du 28 novembre 2019.

Nous avons aussi rappelé le Décret n° 85-603 du 10 juin 1985 qui stipule que le CHSCT doit être associé aux réorganisations importantes au sein de son Administration, et que celle-ci doit diligenter une étude d’impact.

Concernant cette réorganisation, la CGT exige :

– La fin des entretiens humiliants, contraire à l’éthique « si importante » dont se targue la MEL ;
– la suppression de la mise en concurrence entre collègues ;
– que des postes soient proposés aux agents en amont des réorganisations et en fonction de leurs compétences et de leurs envies ;
– la mise en place systématique de la cellule accompagnement.

Concernant le repositionnement de tous les agents de la direction du Foncier, l’Administration a répondu que la MEL n’a aucune obligation à reprendre les agents sur leur poste malgré leurs compétences et leurs anciennetés.

Par contre, Certains élus ont reconnu et dénoncé cette façon de faire et souhaitent que cela ne se reproduise plus. Un manque de professionnalisme a été évoqué. Selon nous, cette méthode inhumaine, qui caractérise le mandat CASTELAIN / CASSETTE, prend une dimension plus grave encore au regard de la notion de « harcèlement institutionnalisé » issue du procès France Telecom.

ParCGT MEL

Public/privé : continuer ensemble pour gagner !

Public/privé : continuer ensemble pour gagner !

 

 

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, Solidaires de la fonction publique réunies le 10 janvier se félicitent qu’une fois de plus la mobilisation des salarié-e-s, et notamment des fonctionnaires et agent-e-s publics, contre le projet de réforme des retraites reste toujours très importante et dynamique, même après plus d’un mois de grève et d’actions. Elles apportent tout leur soutien aux grévistes depuis le 5 décembre, date de début du mouvement, et notamment les cheminot-e-s et les agent-e-s de la RATP.

Le 8 janvier, lors d’une réunion sur la pénibilité et la gestion des fins de carrière dans la fonction publique, nos organisations syndicales ont pu constater encore une fois à quel point le gouvernement reste sourd à nos revendications. Sa seule proposition est la suppression des catégories actives pour instaurer un compte individuel pénibilité dont les critères d’exposition sont extrêmement réduits, ce qui entraînera la perte de départs anticipés à la retraite pour des centaines de milliers d’agent-e-s !
Sans compter le mépris du gouvernement qui ose parler de « concertation » alors que le texte du projet de réforme des retraites a aussi été envoyé au Conseil d’Etat avant la concertation interprofessionnelle et est désormais soumis en urgence au CCFP du 20 janvier.

Les Organisations Syndicales CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, Solidaires de la fonction publique rappellent leur rejet du projet de « régime universel » de retraites par points qui pénalisera TOUS les salarié-e-s, du privé comme du public avec une baisse programmée du niveau des pensions.

Face au dédain et à l’arrogance, démontrant que le gouvernement porte l’entière responsabilité de la situation actuelle, il faut répondre par des mouvements d’ampleur et la généralisation de la grève ; c’est pourquoi les Organisations Syndicales de la fonction publique CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, Solidaires appellent à de nouvelles manifestations et actions le  16 janvier.

 

ParCGT MEL

Une nouvelle journée de mobilisation exceptionnelle!

Samedi 11 janvier 2020: une nouvelle journée de mobilisation exceptionnelle!

 

Ce samedi 11 janvier,au moins 163 manifestations ont rassemblé près d’un demi-million de manifestants à travers toute la France. Au 38ème jour de grève et mobilisation de grande ampleur, de très nombreux salariés, retraités, jeunes et privés d’emplois ont pu montrer leur soutien à la lutte.

Certains qui ne pouvaient être présents lors des journées précédentes ont pu se mobiliser le samedi. Le nombre remarquable de manifestations qui ont eu lieu aujourd’hui partout en France, prouve la détermination des grévistes et salariés pour la préservation du système de retraite solidaire par répartition. Entre jeudi 9 janvier qui avait rassemblé 1,7 million de manifestants et aujourd’hui, la mobilisation ne faiblit pas.

Alors que le Premier Ministre recevait hier les organisations syndicales à Matignon sur le financement de la retraite, force est de constater que ces rencontres n’auront servi qu’à démontrer l’entêtement du Gouvernement sur un projet de réforme dont personne ne veut, ni les organisations syndicales majoritaires ni la population.

La CGT appelle à l’amplification de la mobilisation.Elle appelle les salariés à décider dès aujourd’hui en assemblée générale, la poursuite de la grève, à entrer dans l’action par la grève, les manifestations, actions de toutes natures, et à poursuivre les 14, 15 et 16 janvier, journées d’action et de mobilisation unitaires et interprofessionnelles.