Archives de catégorie Actualité

ParCGT MEL

Un petit Conseil pour la route !

 

Un petit Conseil pour

la route !

 

 

 

En ce jour de Conseil de Métropole de rentrée, la CGT interpelle les élu.es sur la rentrée particulièrement brûlante pour les agents de la MEL, mais qui comporte quelques lueurs d’espoir !

 

Les agents de la MEL vont subir, dans les mois qui viennent, les premiers effets de la loi dite de transformation de la Fonction publique, publiée en plein mois d’aout.

 

85% de ses mesures régressives sans précédent alimentent déjà l’agenda social.  Et la question de l’augmentation du temps de travail, ou de la généralisation du recours aux contrats accroissant la précarité des agents ne tarderont pas à faire sentir leurs premiers effets sur la situation des agents.

 

En cette rentrée, la réforme des retraites pointe également du doigt le régime des agents publics pour mieux justifier une réforme par le bas, où tout le monde sera perdant.

 

 

A la MEL, à peine mis en œuvre, le RIFSEEP ressemble de plus en plus à un grand tripatouillage que le DGS utilise au fil de ses réorganisations pour fragiliser certains agents et en valoriser d’autres, s’assurant ainsi leur servilité.

 

Les procédures de recours circonstanciés ont été un véritable fiasco, malgré l’intervention d’un cabinet qui a fait preuve soit d’un amateurisme exemplaire, soit d’une totale soumission au pouvoir qui le paye.

 

Hélas, la CGT avait raison ! Au fil des réorganisations permanentes, la valse des postes engendre des déclassements massifs pour de nombreux agents, alors que d’autres tirent leur épingle du jeu. Cette lutte des places remet en cause la cohésion des collectifs de travail, et suscite incompréhension, frustration et rancœur. Le système de menaces, sanctions et récompenses que nous avons déjà dénoncé semble désormais institutionnalisé avec ce dispositif.

 

Alors que le DGS et le Président sont régulièrement épinglés par la Voix du Nord pour des affaires à rebondissements, la campagne de répression s’accentue à l’encontre des agents. Nombreux à la MEL, agents comme élus s’indignent de cette différence de traitement ! La présomption d’innocence ne vaudrait elle pas pour chacun ?

 

BIOTOPE : la CGT entendue ?

 

 

Alors que le déménagement vers Biotope approche, la délibération relative à Biotope 2 a été retirée de l’ordre du jour du Conseil !

La CGT a rencontré les groupes politiques sur ce dossier et critiqué tant le concept retenu que les conditions de location ubuesques, pour ne pas dire suspectes. Le transfert de 1500 agents dans un bâtiment prévu pour 900 est un véritable coup porté aux conditions de travail. Au-delà, le parti pris des open spaces, servant un pseudo « vivre ensemble », est une nouvelle arme déguisée pour l’idéologie managériale dans ce laboratoire qu’est la MEL. Nous refusons d’être des cobayes en cages !

 

Le retrait de cette délibération montre que l’intérêt général que nous défendons dans ce dossier semble être également recherché par certains élus du Conseil de Métropole. Notre travail d’information et nos revendications ont été entendues. Nous nous en félicitons. Nous sommes disponibles pour les rencontrer à nouveau. 

 

Un projet alternatif semble en effet se dessiner : celui d’une nouvelle tour qui réponde intégralement aux besoins de relocalisation des agents. Dans ce cas, le bail de Biotope 1 devra être dénoncé et les conditions d’accueil dans  Biotope 2 devront être totalement repensées et regardées avec les agents et leurs représentants.

Cette fin de mandat politique serait-elle propice à une plus grande écoute de la part du Président Castelain et de son DGS ? Il était temps !

 

Alors pour l’intérêt des agents, de la MEL et du service public, profitons – en !

ParCGT MEL

Pour l’augmentation des pensions, tous en action le 8 octobre !

Pour l’augmentation des pensions, tous en action le 8 octobre !

 

 

 

 

« Le pouvoir d’achat des retraités en chute libre depuis 25 ans » !

C’est l’instance officielle Conseil d’Orientation des Retraites qui l’affirmait en 2017. Depuis, en 2017/2018, Emmanuel Macron a foncé tel un rouleau compresseur et a écrasé nos pensions par deux mesures complémentaires, le gel des pensions et l’augmentation de 25 % de la taxe CSG. Pendant le même temps, il supprimait l’ISF et la France devenait championne d’Europe de la distribution des dividendes !

 

Emmanuel Macron a été stoppé par les fortes mobilisations des retraitées et retraités !

Jusqu’à 200 000 dans la rue à l’appel de nos 9 organisations, et souvent la moitié des présences sur les ronds-points tenus par les gilets jaunes.

 

Emmanuel Macron a cédé en trois fois sur une partie de nos revendications !

Annulation de l’augmentation de la CSG en 2019 et fin du gel des pensions en 2020 … mais seulement pour une partie des personnes en retraite, pas pour les célibataires ayant plus de 2 000 €, les personnes en couple à plus de 1 500 €, qui cumulent tous les coups et les coûts …

Il promet le retour à une revalorisation des pensions pour tout le monde en 2021, ce qui n’empêchera pas la baisse du pouvoir d’achat des pensions contrairement à l’indexation des pensions sur les salaires que nous demandons.

Nous connaitrons bientôt l’évolution de nos pensions et l’ampleur des reculs du Président Emmanuel Macron : tout sera le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2020 que le Parlement votera en fin d’année.

 

Le Président Emmanuel Macron tiendra-t-il ses promesses ?

On se souvient que le candidat Emmanuel Macron s’est fait élire par les retraité-e-s en affirmant « Avec moi, le pouvoir d’achat des retraités sera préservé … ».

Le 8 octobre, soyons des centaines de milliers dans la rue, pour que le gouvernement décide enfin de maintenir notre pouvoir d’achat, de rattraper tout ce que nous avons perdu depuis 2013. C’est possible, nous avons déjà fait un peu céder le gouvernement, il nous faut continuer.

 

 

Nous avons ouvert la brèche, manifestons tous ensemble pour :

–  La suppression de la hausse de la CSG et la fin du gel des pensions pour toutes les retraites et pensions, avec rattrapage des pertes subies au 1er janvier 2020.

–  La revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires.

–  Un minimum de pension à hauteur du SMIC pour une carrière complète.

–  Le maintien et l’amélioration des pensions de réversion.

–  L’embauche immédiate de 40 000 personnes comme le demande le personnel des EHPAD et des soins à domicile. La prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité sociale et l’ouverture d’un droit universel dans le cadre d’un grand service public de l’aide à l’autonomie.

 

 

 

Rassemblement et manifestation départementale

 

 

MARDI 8 OCTOBRE 2019

 

14h30 – Place de la gare Lille – Flandres

 

Une délégation sera reçue en audience en Préfecture du Nord ce 8 octobre, à 11h00, pour le dépôt des revendications

 

ParCGT MEL

Retour sur le Comité technique du mardi 1er octobre

L’écho CGT du CT

 

 

Retour sur le Comité technique du mardi 1er octobre

 

Télétravail 

A l’occasion de l’adoption du PV du dernier Comité technique, la CGT souhaite obtenir des réponses sur des éléments présentés dernièrement sur le télétravail, notamment :

Dotation matériel informatique : les agents qui n’avaient pas d’ordinateur portable n’ont pas pu bénéficier de l’expérimentation, dans un premier temps. L’Administration affirme que 72% des agents de la MEL seront dotés d’un ordinateur portable et qu’il n’y aura donc plus d’empêchement au fait qu’ils puissent télétravailler.

Instance d’arbitrage : nous réaffirmons notre volonté qu’une instance d’arbitrage soit créée pour définir des critères objectifs qui permettent d’accepter ou refuser le télétravail à un agent.

PAS DE VOTE mais retour dans un prochain CT

 

Convention CAS-MEL  

La CGT se félicite de la signature de cette convention. Le travail accompli par les élus du CAS et notamment par le bureau a permis d’obtenir de nombreuses avancées pour les agents.

La CGT vote POUR.

 

 

RIFSEEP 

Nous réaffirmons notre désaccord avec ce dispositif inique. Nous nous demandons où en sont les 90 recours engagés par les agents contre leur classification RIFSEEP. Selon l’Administration, ils seront traités avant la fin du mois de décembre. Par ailleurs, nous demandons des précisions sur le Complément Indemnitaire Annuel (CIA). La réponse évasive de l’Administration mentionne le caractère individuel et exceptionnel du CIA. Tous les pôles devraient pouvoir en bénéficier.

La CGT s’abstient sur ce sujet

Rémunération des apprentis 

Grâce à l’intervention de la CGT, un travail de réécriture de la délibération, en lien avec les RH, a été effectué. Il a permis qu’aucun apprenti ne voie sa rémunération diminuer.

La CGT vote POUR

 

Plan de déplacements de l’Administration 

La CGT rappelle son opposition au Biotope, prévu initialement comme siège de l’Agence Européenne du Médicament, et demande des précisions sur le nombre de places de parking pour les agents. Elles seront en forte baisse au Biotope : 710 places occupées aujourd’hui, contre 450 dans le projet soit 260 places en moins. Même question pour le pool auto : 250 places aujourd’hui, 100 demain !

 

Par ailleurs, la CGT s’interroge sur la gestion future (publique ? privée ? loyer payé à la MEL ?) du Parking des Géants et s’étonne des travaux récents sur les rampes d’accès, dont ne bénéficieront plus les agents de la MEL.

La seule réponse donnée par l’Administration concerne le pool : il y a moins de 250 véhicules au pool auto actuellement et de nombreux véhicules seront répartis dans les sites extérieurs.

Nous attendons les réponses complémentaires de l’Administration lors d’un prochain CT.

Pas de vote

 

Vos élu.es CGT au Comité technique :

Frédéric PARISOT, Stéphanie GADAUT, Jean-Marc LECOURT, Julie GAYRAUD-VAISSIERES, Christian LOUVET, Vincent MACE, Hélène BERGES, Christophe RIETSCH