cnracl

Archives de catégorie Actu nationale

ParCGT MEL

Retraites : le Gouvernement doit retirer son projet !

Retraites : le Gouvernement doit retirer son projet !

 

 

 

Nous étions plusieurs millions à faire la grève et à manifester le 19 janvier partout en France (dont plusieurs centaines parmi les agent.es de la Mel), soutenu.es par une nette majorité de citoyen.nes qui ne veulent pas de cette réforme injuste et brutale.

Ce mouvement est inédit depuis 12 ans par son caractère unitaire et massif, sa force peut faire reculer le Gouvernement. 

Cette réforme-là est injuste et inutile, notre système de retraite n’est pas menacé dans son existence, elle réduira gravement nos droits. Elle contraindra les salarié.es à travailler plus longtemps. Celles et ceux dont la santé et les conditions de travail ne leur permettront pas de travailler jusqu’à 64 ans, seront plongé.es dans la précarité avec une retraite plus faible. Les femmes seront les plus pénalisées.

Le Gouvernement a choisi une procédure législative rapide pour ne pas laisser à la contestation le temps de s’installer, nous devons accélérer la montée en puissance du mouvement.

La première journée du 19 janvier a déjà marqué les esprits, nous devons être plus nombreuses et plus nombreux encore ce mardi 31 janvier pour qu’enfin le Gouvernement nous entende. 

Toutes et tous dans l’action le mardi 31 janvier ! 

 

 

 

Pour faire grève, nul besoin de se déclarer à l’avance, vous pouvez choisir la durée (journée, demi-journée, deux heures, une heure…). Seul ce temps vous sera décompté. En cas de soucis, n’hésitez pas à nous le signaler !

 

Et venez manifester nombreux, retrouvons-nous devant Biotope à 14h00 pour un départ commun pour la :

Manifestation régionale

LILLE – 14h30- PORTE DE PARIS

 Quelle que soit notre génération, profitons de notre élan collectif, c’est maintenant qu’il faut se mobiliser !

ParCGT MEL

Une puissante mobilisation qui oblige au retrait

Une puissante mobilisation qui oblige au retrait

 

 

 

Ce 19 janvier, partout sur le territoire, plus de deux millions de travailleuses et travailleurs, et de jeunes se sont mobilisé-es mis en grève et/ou ont manifesté, dans le public comme dans le privé, contre la réforme des retraites de ce gouvernement.

Cette réforme est inacceptable et va à l’encontre des intérêts de la population. Elle ne s’y trompe pas, puisque même avant d’être dans la rue plus de 600 000 personnes ont déjà signé la pétition intersyndicale.

Les travailleuses et les travailleurs aspirent à partir à la retraite en bonne santé, et avec un niveau de retraite qui permette de vivre dignement. Le message est très clair : le gouvernement doit renoncer à la fois à l’âge de départ à la retraite à 64 ans et à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation.

D’autres solutions existent, elles ont malheureusement été balayées d’un revers de main.

 

L’ensemble des organisations syndicales réaffirme son opposition à la réforme et sa détermination à avoir un système de retraite juste, financé aussi par un autre partage des richesses.

Afin de renforcer et d’inscrire dans la durée cette première mobilisation massive, les organisations syndicales appellent dès à présent à une journée de grève et de manifestation interprofessionnelle.

L’intersyndicale invite la population à signer massivement la pétition, et appelle à multiplier les actions et initiatives partout sur le territoire, dans les entreprises et services, dans les lieux d’étude, y compris par la grève, notamment autour du 23 janvier, jour de la présentation de la loi au conseil des ministres.

Elles appellent les salarié-e-s et les jeunes à préparer des assemblées générales pour discuter des poursuites de la mobilisation.

Et alors que le gouvernement appelle les organisations syndicales à être responsables et à ne pas bloquer le pays, nous réaffirmons qu’il est et sera le seul responsable de cette situation puisque 9 travailleuses et travailleurs sur 10 rejettent cette réforme injuste et brutale.

Nous sommes unis et déterminés à faire retirer ce projet de réforme des retraites, c’est pourquoi l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier. L’intersyndicale se réunira le soir même.

 

 

 

ParCGT MEL

La retraite à 60 ans, c’est possible !

NON À L’ATTAQUE DE MACRON
CONTRE LES RETRAITES
OUI, LA RETRAITE À 60 ANS,
C’EST POSSIBLE !

 

 

Toute la CGT se mobilise pour une première journée intersyndicale, intergénérationnelle et interprofessionnelle de grève le 19 janvier 2023.

Le gouvernement Macron-Borne, une fois de plus, veut faire passer une réforme des re-traites ni juste, ni équitable.
C’est la 8e fois en 30 ans que les gouvernements successifs attaquent les salarié·es avec les mêmes arguments fallacieux.
Pourquoi vouloir nous faire travailler jusqu’à 64 ans minimum et augmenter la durée de cotisations ? Contrairement à ce qu’ils soutiennent, notre système des retraites n’est pas en péril. Celui-ci a d’ailleurs dégagé un excédent de 3 milliards en 2022 alors que le COR (conseil d’orientation des retraites), dans ses prévisions, avait annoncé 22 milliards de déficit.
Pour satisfaire ses partenaires et rassurer les marchés financiers de la zone euro, le gouvernement, malgré l’opposition massive des salarié·es, a décidé de passer en force le recul de l’âge de départ.
Alors que le taux d’emploi des plus de 60 ans est de 35,5 % et que 5 millions de personnes sont en recherche d’emploi, le gouvernement veut obliger les seniors encore en activité à travailler plus longtemps !

L’ensemble des mesures annoncées sont des mensonges et parmi elles :

  • Le dispositif carrières longues est profondément dégradé.
  • Aucun progrès notable en direction des femmes.
  • Aucune mesure concrète sur la pénibilité.
  • La promesse des minimas à 1200 € brut est une fumisterie et loin de nos revendications. De plus, 2 millions de retraité·es qui n’ont pas une carrière complète en seront exclu·es.
    La fin des régimes spéciaux annoncée au titre de l’équité n’est qu’un nivellement par le bas pour satisfaire l’appétit patronal.
    Carrières bloquées, point d’indice bloqué, pénibilité aggravée, inégalité des salaires Femmes-Hommes, espérance de vie diminuée… et ils nous parlent d’équité !

En pleine crise inflationniste, l’outrance et la provocation n’ont aucune limite.
Les géants du CAC 40 ont reversé plus de 80 milliards à leurs actionnaires en 2022.
=> Contre tout recul de l’âge légal de départ à la retraite et contre tout allongement de la du-rée de cotisations, pour un retour à un départ à 60 ans maximum à taux plein !
=> Pour le maintien de nos régimes de retraites (CNRACL, régime général, IRCANTEC…) et leur renforcement par des recrutements statutaires et conventionnels massifs !

TOUS EN GRÈVE LE 19 JANVIER !