Combattre le chômage, oui ! Combattre les chômeurs, non !

ParCGT MEL

Combattre le chômage, oui ! Combattre les chômeurs, non !

Combattre le chômage, oui ! Combattre les chômeurs, non !

 

chomage findedroit

 

Sur le front du chômage, hélas l’hirondelle d’août n’annonçait pas le printemps et on n’est évidemment pas surpris que l’Unédic table sur 44.000 chômeurs supplémentaires d’ici à fin 2014, ni que l’Insee prévoie sur la même période une hausse de 0,2 point du taux de chômage, à 9,9% de la population active en métropole. En un an le chômage de longue durée a augmenté de 10 %, les jeunes et les plus de 50 ans étant les plus touchés, l’ancienneté moyenne d’inscription à Pôle Emploi continue d’augmenter.

charb-djihad-contre-chomurs.JPG

 C’est dans ce contexte qu’une réunion présidée par le ministre du Travail s’est tenue le 21 octobre sur les « chômeurs de longue durée » et les jeunes.

  

A rebours des déclarations scandaleuses du ministre du Travail visant à faire croire que les privés d’emploi choisiraient leur situation, la CGT exige des mesures d’urgence pour répondre à la hausse continue du chômage. la lutte continue contre cet accord injuste qui fait payer aux demandeurs d’emploi le déficit du régime d’assurance chômage plombé par l’abus des contrats précaires qui représentent 51% des entrées à Pôle Emploi, par le recours massif aux ruptures conventionnelles pour se débarrasser des seniors, notamment.
 

Rappelons qu’à l’occasion de ces négociations, le patronat a refusé de mettre le moindre centime sur la table. Tout comme d’ailleurs, il a refusé de discuter des propositions que la CGT a faites pour :
- mieux indemniser ;
- mieux former les demandeurs d’emploi ;
- lutter contre la précarité.

 

 defict-uedic-masque-profit-medef.jpg

  

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator