A la MEL, rien ne va plus pour les agents !

ParCGT MEL

A la MEL, rien ne va plus pour les agents !

 

Communiqué de Presse :

 

A la MEL, rien ne va plus pour les agents !

 

Lille, le 05 avril 2017

Les agents de la MEL s’étaient mobilisés massivement en avril 2015 contre un projet de réorganisation à marche forcée (manifestation de 800 agents).

 

 

Cette réorganisation s’est poursuivie en 2016 et 2017, notamment s’agissant des fonctions supports (RH, finances, marchés publics), avec encore une fois, son lot de souffrance au travail.

Depuis plus de deux ans, nous alertons sur ces souffrances ! Nous avons obtenu l’organisation d’un diagnostic sur les risques psycho – sociaux. Dans le cadre de ce diagnostic, un questionnaire a été diffusé aux agents, auquel ils ont largement participé (58% de participation).

Au vu des informations (peu précises) qui nous ont été communiquées, il apparaît qu’une forte proportion d’agents (43%) déclare que leurs conditions de travail se sont dégradées depuis 3 ans. Nous nous inquiétons également qu’une part substantielle des répondants (autour de 20%) déclarent souffrir régulièrement de stress voire de problèmes de sommeil.

 

 

Nous déplorons que la MEL se refuse à divulguer les résultats de ce questionnaire par directions et se limite à communiquer sur des résultats globaux ou de quelques directions dites « à problèmes ». Nous dénonçons ces entraves aux libertés syndicales !

Dans le même temps, nous constatons la multiplication des départs, des vacances de postes, et (pour ceux qui restent), de témoignages de souffrance au travail.

Dans le même temps, la MEL développe un discours autoritaire, suspicieux à l’égard des agents de la MEL : Il en va ainsi du contrôle des absences et arrêts maladie (alors que la MEL présente un faible niveau d’absentéisme), du contrôle des correspondances privées des agents, ou de la mise à l’écart des agents de la MEL lors des conseils de métropole.

Ce discours autoritaire ne s’embarrasse d’ailleurs pas du respect de la réglementation. Nous avons saisi le Président de la MEL, par le biais de notre avocat, d’un recours gracieux s’agissant du règlement intérieur, adopté en toute illégalité lors du conseil de février 2017  :

 

recours gracieux contre le R. interieur

 

Dans cette administration qui empile les règles absurdes, rien ne va plus pour les agents de la MEL !

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator