Négociations sur le RIFSEEP

ParCGT MEL

Négociations sur le RIFSEEP

 

Négociations sur le RIFSEEP

 

 

 

La CGT MEL a travaillé en commun avec les syndicats Autonomes, CFTC, CFDT et FSU sur un cahier revendicatif consacré à la revalorisation du régime indemnitaire. Nous y revendiquons :

–             Une augmentation d’au moins 100 euros par  mois pour les agents de catégorie C (pour le plus petit grade au plus petit échelon) et d’au moins 400 euros par mois pour les agents de catégorie A,

–             Une limitation des écarts entre le régime indemnitaire le plus petit et le plus élevé par un rapport de 1 à 4,

–             Une enveloppe budgétaire au titre de l’IFSE de plus de 7 millions d’euros.

 

 Toutes ces demandes sont réalisables du point de vue budgétaire.

Elles sont justifiées par les efforts consentis par les agents de la MEL suite aux réorganisations et par la promesse faite par le Président CASTELAIN en 2015 de revaloriser les primes.

 

 

 

 La CGT a assisté mardi 20 mars à la 4eme réunion de « négociation » avec l’Administration :

–             Aucune des demandes ou questions posées dans le cahier revendicatif n’a reçu de réponse de l’Administration

–             Notre impression est que l’Administration ne cherche pas à négocier mais à gagner du temps et qu’elle dispose déjà d’un scénario bien établi qu’elle imposera aux organisations syndicales (OS)

–             Nous craignons que l’essentiel de la revalorisation soit capté par une minorité d’agents (« les managers ») et qu’elle fonctionne comme un jeu à somme nulle pour la catégorie C (exemple : je te donne du RIFSEEP mais je te supprime ta NBI).

 

A ce stade, nous nous posons la question d’une mobilisation des agents pour obliger l’administration à réellement négocier ! 

Par cette mobilisation, nous pouvons gagner sur nos revendications. La lutte victorieuse des agents du Grand Reims en est la démonstration !

N’hésitez pas à contacter notre secrétariat, à en discuter avec nos adhérents pour écrire avec vous la suite à donner à cette négociation.

 

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator