Appel de la CGT du Nord pour les Européennes

ParCGT MEL

Appel de la CGT du Nord pour les Européennes

 

STOP au macronisme, à la

social-démocratie et à l’extrême droite

 

ud gard 30

 

La propagande des instituts de sondage ne cesse de nous répéter que le RN (Rassemblement National, Ex-Front National) et LREM (La république en Marche) arriveront largement en tête aux élections Européennes du 26 mai 2019 cherchant à nous cantonner dans un éternel second tour d’élection présidentielle. Le seul résultat attendu c’est Macron ou Le Pen.

Cette démarche ne vise qu’à provoquer une abstention massive

LREM, parti de Macron qui par sa répression syndicale, par les violences policières, par les arrestations préventives, par les interdictions de manifester remet en cause notre démocratie et notre liberté d’expression, provoque la casse de l’industrie, des services publics, de la Sécurité Sociale, assure la destruction massive de l’ensemble de nos conquis sociaux !

Quant à lui, le RN, parti d’extrême droite, vote à l’assemblée européenne contre l’égalité Hommes/Femmes et affirme, par la voix de sa présidente, Marine Le Pen, qu’il n’est favorable ni à l’augmentation du SMIC, ni au rétablissement de l’ISF (Impôt sur la fortune) et qui cautionne les violences policières que subit le peuple chaque samedi, laissant tomber le masque d’un discours social.

Nous sommes à quelques jours des élections européennes et il n’y a qu’un tour !

Aujourd’hui, plus que jamais, ces élections européennes sont importantes. Pour cela, votons et faisons voter pour envoyer au parlement européen le plus grand nombre de députés proches du monde du travail qui soutiennent nos luttes et qui partagent nos revendications au quotidien.

geleuck vote

C’est pourquoi l’Union départementale des syndicats  CGT du Nord appelles les travailleurs, actifs ou retraités, avec ou sans emploi, les étudiants à ne pas s’abstenir et à voter et faire voter massivement.

Ensemble, disons STOP au macronisme, à la social-démocratie et à l’extrême droite.

Fraternellement,

Pour l’Union départementale CGT du Nord,

Jean Paul  Delescaut

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator