Message d’un confiné à ses frères d’armes, paru sur l’intranet de la MEL

ParCGT MEL

Message d’un confiné à ses frères d’armes, paru sur l’intranet de la MEL

Message d’un confiné à ses frères d’armes,

Hier soir, devant l’hôpital de campagne qui a été érigé en un temps record par nos fiers soldats, notre Président (celui de la République) nous a rappelé que la nation Française était un bloc ! Quelle fierté de se sentir une partie de ce merveilleux rubik’s cube national qu’est notre beau pays ^^ . La MEL est l’un des cubes multicolores qui constituent ce rubik’s cube et chacun de ses agents est un atome de plastique enthousiaste toujours prêt à remplir sa mission au service de nos élus et pour le bien de tous.  Ça me rappelle la France championne du monde de 98 « black/blanc/beur » que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître et à laquelle nous sommes si nombreux à avoir cru 🙂 . Ça rajeunit pas tout ça ! haha.

Dans notre merveilleux pays, rien n’arrêta le printemps et le soleil réchauffe les pétales des fleurs qu’on dirait qu’elles chantent l’amour en retour comme pourrait dire un philosophe, même s’il fait encore un peu frais le matin ! ^^ hihihi.

Ça fait du bien de se sentir, avec ses compatriotes, comme en famille même lorsque l’on passe la journée seul et confiné. Les chaines d’information en continu comme la newsletter quotidienne de la MEL (même le WE ! Chapeau les copains ! ^^) maintiennent cette chaleur humaine et apaise la douleur de la solitude.

Notre collectif est un magnifique Rainbow qui semble déjà annoncer des jours meilleurs. Au bout de cet arc-en-ciel, vous ne trouverez pas un chaudron rempli d’or mais un inestimable trésor : la fraternité, la solidarité, le sens des responsabilités et la rigueur professionnelle, la loyauté pour la hiérarchie, l’amour de l’autre et surtout le respect de la planète.

Toutefois, le tableau n’est pas non plus tout blanc et parfois le rubik’s cube est en désordre L … Heureusement nous pouvons compter sur nos leaders pour mettre de l’ordre dans tout cela. Telle la main invisible qui scientifiquement équilibre chaque chose, Notre Président remet chaque cube à sa place. Parfois, il faut sévir avec toujours les mêmes grognons qui voient le mal partout et refusent de se protéger et de protéger les autres … c’est avec bienveillance que les gardiens de la paix les remettent sur la voie et chaque face du rubik’s cube retrouve son apaisante uniformité. MERCI à eux pour leur immense patience et leur travail !

Notre autre Président (celui de la Métropole cette fois) a relayé cet appel et comme un seul homme nous nous sommes tous mis en ordre de bataille pour vaincre notre ennemi commun. Merci à tous ces Présidents de savoir nous mobiliser car nous sommes en guerre ! Tels les spartiates dans le film 300 nous sommes déterminés à vaincre quel qu’en soit le prix à payer pour nous ou pour les autres ! Avec plus de 10 ans de gel du point d’indice, la fonction publique territoriale comme l’hospitalière a le sens du sacrifice alors prends garde à toi Corona !

Nous le savons, ce sera un combat à mort … mais même si je dois mourir d’une insuffisance respiratoire dans un service de réanimation sous-équipé de province, je partirai le cœur léger, car je sais que d’autres continueront le combat et que notre état-major, soigné à l’hôpital américain de Neuilly, disposera lui des meilleurs soins pour se remettre sur pied rapidement et élaborer de nouveaux plans d’action et de communication pour poursuivre la lutte. Agent, si tu tombes, un agent sort de l’ombre à ta place …

Guidé par nos managers, le collectif se montrent à la hauteur des enjeux et tient la ligne de front. A la promiscuité des tranchées s’est substituée celle des open spaces mais ne nous y trompons pas, le virus s’y diffuse avec autant de facilité et l’abnégation et le courage des soldats sont les mêmes.

Notre ennemi, comme souvent, est invisible, mais il est bien là et nous menace. Il rode autour de nous et nous pouvons sentir sa présence (bien que paradoxalement l’un des symptômes de la contagion soit la perte de l’odorat). L’ennemi de l’intérieur prend aujourd’hui la forme d’un virus … mais n’oublions pas que tous les soignants s’entendent pour rappeler qu’il ne se déplace pas seul. Aussi, lorsque je vois l’un de nous tousser dans son coude alors que je m’autorise un court déplacement dehors à proximité immédiate de mon domicile (lié à l’activité physique individuelle des personnes et à l’exclusion de toute pratique sportive collective), je sais que je vois le virus sans le voir et je me lave immédiatement les mains. C’est cela être exemplaire et avoir le sens du service public. C’est cela sauver des vies. Rien de moins.

L’orage passera et chacun ressortira plus fort de cette épreuve, par ce qu’elle lui aura appris sur lui-même, les autres et sur la communauté que nous formons plus que jamais et quelle que soit la distance qui nous sépare. Nous espérons tous admirer le même arc en ciel … Faisons tout pour limiter les pertes et être un maximum le jour où il réapparaitra ! D’abord pour la continuité du service public, ensuite pour nous-même et enfin pour nos proches !

 

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator