Privatisation du service propreté, courrier de la CGT-Mel

ParCGT MEL

Privatisation du service propreté, courrier de la CGT-Mel

Privatisation du service propreté, courrier de la CGT-Mel

 

 

Monsieur le Président,

 

Je viens d’apprendre par des collègues agents d’entretien qu’un marché sera passé à compter du 1er juillet pour les sites de Roncq (UTTA) et du centre logistique. Pouvez vous confirmer cette information?

 Si nous partageons le diagnostic d’un manque constant d’effectif pour les missions de propreté, la réponse que vous proposez ne nous satisfait pas!

 La MEL a largement les moyens de combler ce manque d ‘effectif par l’embauche de personnels statutaires.

 Je devine dans cette liquidation d’une partie du service une envie -ancienne d’ailleurs ! – d’externaliser l’ensemble des missions et donc du personnel. Et demain certainement, d’autres services marchandisable suivront. La CGT ne laissera pas faire!

 Cette perspective est d’autant plus inquiétante avec la loi de transformation de la Fonction publique, qui offre la possibilité aux employeurs publics de transférer au privé les agents quand leurs missions sont privatisées.

 La CGT, dans son ensemble, a toujours combattu cette loi qui est une remise en cause historique de notre statut.

 

 

 Pour ce qui nous concerne aujourd’hui, je vous demande de bien vouloir inscrire ce point à l’ordre du jour de notre séance du 4 juin (CTP/ CHSCT).

 Vous n’ignorez pas que sans avis du CT, le marché serait entaché d’irrégularité.

 D’ici là, la CGT demande de prendre connaissance du marché et des effets de celui-ci, tant sur les personnels que sur l’organisation du service (effectif, réaffectation sur d’autres sites, équipe mobile…).

 Vous imaginez que les agents ont été particulièrement atteints par cette annonce sans y avoir été préparés.

 Je suggère d’ores et déjà, en mettant en copie le secrétaire du CHSCT, que ces deux sites fassent l’objet prioritairement des visites CHSCT en cours de programmation.

 Bien cordialement,

Frédéric PARISOT

Secrétaire général de la CGT MEL

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator