Jour de carence : inefficace et injuste

ParCGT MEL

Jour de carence : inefficace et injuste

 

 

Jour de carence: une étude de la Mutualité Fonction publique

 

Pour la MFP, cette décision est « une fausse bonne idée » qui ne résoudra en rien l’absentéisme, contrairement à ce qu’on veut faire croire.

C’est occulter que le délai de carence augmente les arrêts de longue durée, donc le coût pour la société !

Le jour de carence ne rétablit en rien l’équité avec le secteur privé car le le délai de carence n’a aucun effet sur la fiche de paie de la majorité des salariés qui, eux, sont couverts via leur entreprise.

 

 

Le jour de carence ne permettra pas l’économie annuelle avancée de 270 millions : il va augmenter les charges de gestion dans les administrations, donc les dépenses.

Pour la MFP, les vraies mesures pour réduire l’absentéisme sont ailleurs et c’est ce qu’elle entend démontrer dans un long argumentaire à l’attention des parlementaires.

La MFP rappelle qu’Emmanuel Macron affirmait en mai 2015 (alors qu’il était ministre de l’Économie) que :

  • ce n’est pas la bonne mesure ;
  • l’argument selon lequel on crée une injustice avec le secteur privé n’est pas tout à fait pertinent ;
  • un vrai travail de réflexion doit être engagé sur ce sujet de l’absentéisme.

Comme quoi vérité d’hier n’est pas forcément celle d’aujourd’hui ! La seule réalité constante consistant à jeter les fonctionnaires en pâture à l’opinion publique demeure une vieille ficelle qui, pour les agents publics, commence à être sérieusement usée et au bord de la rupture.

 

L’étude en format PDF:

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator