Non à la réorganisation des astreintes !

ParCGT MEL

Non à la réorganisation des astreintes !

Courrier à Christian Mathon,  Vice-Président chargé des ressources Humaines

 

Non à la réorganisation des astreintes !

 

 

Monsieur le  Vice président,

 

Le 9 juillet dernier, vous avez été nommé VP. A l’occasion du spectacle consternant de ce 1er conseil de métropole à l’issue des élections municipales, la CGT a pris la désignation d’un VP pour les relations sociales comme le seul signe positif en direction des organisations syndicales et des agents. En effet, jusqu’ici, le politique avait totalement déserté le champs des relations sociales au profit d’une dérive technocratique autoritaire incarnée par le DGS et sa garde rapprochée.

Or, moins d’une semaine après ce conseil de Métropole, les agents des UT, mis devant le fait accompli, apprennent un changement complet dans l’organisation des astreintes portant atteinte à leurs conditions de travail.

Cette modification de l’organisation du  travail doit au préalable être débattue en CTP; ce qui n’a pas été le cas. Nous exigeons la tenue d’un CTP sur cette question.

Cette méthode relève d’un mépris à l’égard des collègues, dans le cadre d’un lean management directif et autoritaire loin des éléments de  communication souvent déployés par la MEL. De nombreux agents concernés par les astreintes n’assurerons plus à compter d’aujourd’hui ces astreintes.

Dans ce contexte illustrant les attaques répétés contre les services publics et les agents, attaques accentuées par la crise sanitaire où le COVID sert de prétexte pour aller plus vite, plus loin et taper plus fort, notre fédération CGT des services publics a déposé le préavis de grève ci-dessous, pour la période du 1er  juillet au 31 août 2020.

https://www.cgtservicespublics.fr/les-luttes/actualites-des-luttes-2020/preavis-de-greve-2020/article/preavis-de-greve-de-0-h-a-24-h-du-1er-juillet-au-31-aout-2020

 

 

 Je vous rassure, le mécontentement à la MEL ne se limite pas aux UT. il est général. la mise en œuvre d’une prime covid sur des critères opaques et subjectifs, les retards dans le paiement d’heures supplémentaires, les procédures disciplinaires annoncés pour les agents qui ne porteraient pas le masque ne serait ce que quelques instants, alors que lors du conseil, de nombreux cadres de directions ne le portaient pas, les contraintes sur les congés et de nombreuses situations personnelles très inquiétantes, sont autant de causes qui nous laissent présager un plus large mouvement social dans les semaines à venir.

 La commission exécutive de la CGT Mel a décidé hier de vous adresser dans les jours prochains notre cahier revendicatif et de vous demander un rendez vous.

Bien  à vous,

 pour la CGT Mel,

le secrétaire général

Frédéric PARISOT

À propos de l’auteur

CGT MEL administrator